Margaret River et ses environs

margaret-riverNotre première importante étape se situait à Margaret River une ville à 270 km au sud de Perth, notre point d’arrivée en Australie. La ville est située en plein coeur d’une région viticole non loin de la mer et entourée de parcs nationaux. Margaret River en elle-même n’est pas très importante ni en taille ni pour le tourisme (en comparaison avec Perth ou les autres grandes villes connues), mais c’est un excellent point de départ pour visiter les envions. Cette région est particulièrement touristique car elle se situe entre deux caps : au nord le « Cap Naturaliste » et au sud le « Cap Leeuwin ». Il ‘agit d’importants lieux de migration des baleines qui vont et qui revienne de l’Antarctique. Au primptemps (actuellement), elles vont vers les eaux froides de l’Antarctique alors qu’en autonme elles reviennent vers le eaux chaudes de l’Océan Indien.

Lors de notre vadrouille au Cap Naturaliste nous avons pu observer (de loin) la migration des baleines qui remontent à la sufrace pour respirer (et pour couronner le tout on a aussi pu voir des bancs de dauphins) ! Durant cette excurtion, nous avons également visité le phare du cap et des grottes naturelles (la région regorge de cavités et grottes).

vignesCette escale à Margaret River nous a permit de trouver notre petit boulot ! En discutant avec d’autres backpackers, nous avons apprit qu’il était possible de travailler dans les vignes ! Ni une, ni deux, nous avons foncé à l’agence d’intérim ! Deux jours après, nous étions dans les vignes à trimer sous la chaleur assomante pour gagner trois fois rien, il faut bien le dire ! 🙂 Mais c’était une bonne expérience qui nous a plu. C’était l’occasion de se plonger dans les premières recherches de travail, de rencontrer du monde, de finaliser nos papiers de travail et de se faire un peu de sous. Nous avons seulement travaillé une semaine et demi car c’était la fin de la saison. La dernière semaine, le travail se faisait rare et nous avons donc décidé de prendre la route pour continuer notre virée et chercher du travail un peu plus loin (il parait que c’est la saison des fraises à Albany… ^^). Notre travail consistait donc à nettoyer, tailler, couper, entretenir les vignes afin de les préparer à la production des raisins. Ici la récolte de fait à partir mi-janvier / févrirer. On a pu découvrir qu’il y avait un tas d’étapes avant que le raisin soit prêt à se gorger de jus…

Durant la semaine, vu qu’on travaillait, nous dormions au camping afin de profiter d’une bonne douche et de glander le soir (la fatigue prennant le dessus très rapidement !). Notre camping se situait en pleine forêt et nous avions pour voisins de magnifiques perroquets qui s’invitaient pendant l’apéro pour tenter de subtiliser nos vivres ! Le reste du temps (quand on ne travaillait pas et qu’on se balladait dans la région), nous dormions à la belle étoile sur des parkings de supermarché ! Bon, on a aussi dormi dans des lieux super chouettes tels que sur la côte (au reveil, on pouvait voir les dauphins à 5 mêtres de nous !) ou dans le bush (à la nuit tombée on a vu des kangourous se ballader à côté). Ici le camping sauvage est interdit, c’est donc un peu le jeu du chat et de la souris avec les Rangers qui pourrait nous virer et/ou nous coller une amende… Mais bon, c’est le jeu ma pov’ Lucette ! 😉

Pour ce qui est de Donovan : il est toujours au top ! Nous avons bien pris nos marques et la conduite à gauche se passe bien. On a déjà fait plus de 1500 km ! Actuellement, nous avons pris la route de l’est vers une certaine ville subtillement évoquée dans cet article ! 🙂

route


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/44/d272785412/htdocs/lauretteetgege/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *